Un centre de soutien au développement de l’enfant

Situé à Denfert-Rochereau, le centre d’art-thérapie Les Petits Lutins de l’Art a pour missions premières d’accompagner les enfants dans leurs difficultés diverses et de permettre aux parents de trouver une aide adaptée. Il est spécialisé dans les troubles rencontrés par l’enfant au cours de son évolution tels que les troubles du langage, du sommeil ou de l’alimentation, les traumatismes liés à un divorce ou un deuil, la perte de confiance en soi menant aux difficultés scolaires et bien d’autres.

Dans ce centre d’art-thérapie, nous souhaitons que chaque enfant se sente à sa place et puisse trouver l’aide dont il a besoin. C’est pourquoi nous offrons des thérapies en petits groupes formés en fonction de l’âge et des difficultés rencontrées. Plusieurs médiations artistiques y sont proposées, chacune correspondant à un cadre scientifique et des critères similaires mais répondant à leurs dynamiques singulières.

L’équipe est constituée d’art-thérapeutes diplômés et expérimentés dans leur domaine. Ils accompagnent l’enfant dans un environnement bienveillant et stimulant sa créativité. Elle est supervisée par le médecin-psychiatre Anne- Marie Dubois, co-auteur de l’ouvrage Art-thérapie et enfance. Contextes, principes et dispositifs (2015, Ed : Elsevier)

Nos ateliers d’art-thérapie pour enfants entre 3 et 12 ans

Arts plastiques

“L’atelier d’arts plastiques offre un espace de liberté, d’expérimentation et d’expression qui invite au jeu et (re)convoque la créativité et le plaisir. La porte reste close pendant le temps de la séance protégeant l’intimité du travail en cours. L’enfant, en pleine création, n’est ni interrompu, ni dérangé et ce qu’il fait, il le fait pour lui-même. 

Dans l’atelier avec ses multiples possibilités (dessin, peinture, collage…) l’art-thérapeute accompagne l’enfant dans ce dialogue avec la matière qui l’amène à faire des choix, à trouver des solutions et à prendre des décisions ; il retrouve alors sa place de sujet… En agissant sur la matière, on peut agir sur soi.” (Nelly Nahon)

Théâtre et marionnettes

“Le théâtre en thérapie permet à l’enfant d’exprimer ses difficultés tout en les contournant par l’intermédiaire du jeu qui est un moyen ludique d’accéder à des couches profondes et inconscientes de la vie psychique. Par les histoires et les personnages qu’il invente puis qu’il joue, l’enfant ouvre des espaces de fictions symboliques qui facilitent le remaniement de ce qui lui pose problème.

La dramathérapie participe au développement des relations et de la confiance et offre ainsi à l’enfant un cadre rassurant, un espace de liberté protégé pour exprimer ses émotions. La marionnette peut être utilisé en dramathérapie pour faciliter l’expression et permettre aux enfants d’aller plus loin dans le travail.

Dans l’atelier, tout commence par un accueil, un moment d’expression, mais aussi de rassemblement. Il s’agira bien de travailler en groupe, et le théâtre et les arts de la représentation ne peuvent exister que parce qu’il existe un regard pour les faire vivre.” (Grégo Renault)

Danse-Mouvement

“La Danse Mouvement Thérapie (DMT) est une discipline qui utilise la danse et le mouvement dans une visée psychothérapeutique et de mieux être. La DMT reconnait la relation étroite et indissociable qui existe entre le corps et la psyché. C’est alors qu’à travers des jeux, des propositions d’explorations dansées, des danses libres, que le danse mouvement thérapeute (DMT) accompagne les enfants à explorer leur monde imaginaire, à l’enrichir, à se reconnecter avec celui-ci dans le but de promouvoir leur épanouissement et de contribuer à l’amélioration de leur qualité de vie.

L’enfant est ainsi invité à exprimer d’une manière ludique et créative ce qui le traverse, ce qui l’inquiète ou le perturbe, l’amenant, grâce au processus créatif et thérapeutique, au dépassement de blocages psychiques, de faire face à des situations douloureuses ou difficiles, mais aussi à reconnaitre son potentiel et ses ressources, lui permettant d’atteindre des nouveaux points d’équilibre et des niveaux plus importants de mieux-être.

La DMT est une thérapie centrée sur la personne, la prenant en compte dans sa globalité. Elle vise à favoriser l’intégration psychique, physique, cognitive et sociale de la personne accompagnée.” (Paula Martinez)

Musique

« L’environnement sonore d’un enfant prend une part active dans son développement : les sons et les voix qui l’entourent constituent une enveloppe sécurisante où son développement psychique pourra se faire de façon équilibrée. Sur cette base et par effet miroir, l’enfant pourra ensuite apprendre à interagir avec son environnement et à communiquer par le langage.

L’atelier de musicothérapie tend à recréer cet espace privilégié, cette enveloppe sonore dans laquelle l’enfant pourra se sentir suffisamment protégé pour explorer, s’exprimer et communiquer en toute liberté. L’utilisation de la musique et des sons agit comme intermédiaire, comme matériau pour faire l’expérience d’une co-création et d’une co-existence harmonieuse. Il s’agit fondamentalement d’être ensemble : apprendre à être à l’écoute de soi-même et des autres – apprendre à créer un équilibre entre ses besoins personnels et ceux du groupe.

À travers des propositions variées de jeux musicaux et d’explorations sonores libres, le musicothérapeute accompagne chacun dans son processus de changement. Ainsi, la musicothérapie peut favoriser l’expression et la meilleure gestion des émotions, améliorer la confiance en soi et la communication. L’objectif est de restaurer l’équilibre psychique, émotionnel, social et cognitif de l’enfant en l’aidant à développer et utiliser ses propres ressources. » (Fanny Ingrassia)

Conte

Le conte a une fonction organisatrice et transformatrice, «il dit sans dire ». Comme toutes les médiations, le conte permet un détour. Par le détour du récit il aborde des problématiques ou des émotions vécues par l’enfant : il a la possibilité de retrouver des situations émotionnelles proches des siennes sans qu’il soit « mis en danger », c’est à dire sans que ce soit son propre ressenti.

Un des matériaux essentiels du conte est le rêve. Le conte va permettre à l’enfant d’avoir accès à la pensée et à la symbolisation, il peut faciliter la remise en route du plaisir à imaginer.

Le « pouvoir » thérapeutique des contes se situe, entre autres, dans le partage d’un récit commun, d’un moment à part, presque comme un rêve vécu en commun. Le fait de partager ce récit en groupe peut être réassurant pour l’enfant.

Nos évènements Aide à la Parentalité pour les adultes

En plus des ateliers d’art-thérapie, ce lieu de rencontre est pensé pour aider les parents à trouver des informations pertinentes sur le bien-être de leurs enfants. Des conférences et tables rondes seront organisées régulièrement par des spécialistes de la parentalité et de l’enfance.

Le programme de nos conférences 2018/2019 sera bientôt révélé.

L’équipe du centre

Marie-Aude Gotz – Directrice

Son rôle est d’accueillir les familles au Centre des Petits Lutins de l’Art afin de les conseiller et de les orienter vers la prise en charge la mieux adaptée à l’enfant. Elle suit les familles tout au long de la participation de l’enfant aux ateliers du Centre et fait le lien avec les art-thérapeutes et les professionnels de la santé. Après une Maitrise d’Art Plastiques à l’Université Panthéon Sorbonne et un diplôme de l’ESSEC en Management, Marie-Aude a suivi un parcours professionnel varié en agence de design, en ONG et comme enseignante. Elle est également diplômée de l’Université Paris Descartes en Thérapies à Médiation Artistique (DU) et se consacre depuis pleinement à l’art-thérapie et à son développement. Parallèlement à son activité de directrice du Centre, Marie-Aude est art-thérapeute au Centre hospitalier Sainte Anne.

Nelly Nahon – Art-thérapeute (arts plastiques)

Diplômée et major du D.U. en thérapies à médiations artistiques de l’Université Paris V/CEE du CH-Ste Anne, Nelly est art-thérapeute & plasticienne intervenante. Art-thérapeute au CATTP de l’hôpital Robert Ballanger et au domicile de patients en situation de handicap, elle intervient comme plasticienne à la PJJ et à la maison d’arrêt de Fresnes. Elle invente également des dispositifs artistiques expérimentaux à destination de la petite enfance (notamment avec le centre d’art contemporain de Montreuil). Chargée de cours auprès des étudiants du D.U. en thérapies à médiations artistiques (Université Paris V/CEE du CH-Ste Anne), elle est aussi formatrice à destination des professionnels de la petite enfance, qu’elle sensibilise à l’accompagnement si particulier du processus de création.

Paula Martinez – Art-thérapeute (danse)

Biologiste éthologue de formation initiale et danseuse contemporaine, Paula met la danse au cœur de son travail. Formée à la DMT à l’Université Paris Descartes et à la Schola Cantorum (Paris), Paula exerce en tant que DMT depuis plus de 12 ans. Elle intervient dans plusieurs institutions psychiatriques et associatives de la Région Parisienne telles que le Centre Médical Jacques Arnaud, SOS jeunesse, l’hôpital de jour Les Vignobles et anciennement au Centre Hospitalier Saint-Anne. Parallèlement donne des consultations en libéral à Paris et à Medellin (Colombie). Par ailleurs, elle forme les futurs art-thérapeutes à la DMT dans différentes institutions et est devenue superviseur accréditée et membre de la SFDT (Société Française de Danse Thérapie).

Nathalie Drouault – Art-thérapeute (modelage)

Attirée par des pratiques artistiques diverses depuis l’enfance, Nathalie va privilégier la musique et les arts-plastiques, et en particulier le modelage. Devenue éducatrice spécialisée, c’est tout naturellement qu’elle introduira dans sa pratique professionnelle des médiations qui font appel à la créativité et à l’imaginaire. Consciente du potentiel thérapeutique de ces outils, elle entreprend en 2014 une formation d’art-thérapeute spécialisée en modelage à l’Université de Paris Descartes. Elle anime actuellement des ateliers de modelage auprès d’enfants aux Petits Lutins de l’Art.

Grégo Renault – Art-thérapeute (théâtre)

Après une première vie professionnelle dans l’animation puis dans l’enseignement, Grégo décide de se consacrer au théâtre en rejoignant une compagnie avec laquelle il pratique plusieurs formes de marionnettes. Aujourd’hui diplômé de l’Université Paris Descartes en Thérapies à Médiation Artistique et formé à l’art-thérapie par la CMME du Centre Hospitalier Saint-Anne, Grégo intervient auprès d’étudiants universitaires et pratique la dramathérapie dans plusieurs institutions.

Fanny Ingrassia – Art-thérapeute (musique)

Sensibilisée très tôt à la musique et à la pratique artistique, Fanny apprend et pratique le piano, le chant et l’écriture depuis sa jeunesse. Diplômée d’une maîtrise de musicologie et professeur de piano, elle se forme ensuite à la musicothérapie à la CMME du centre Hospitalier Sainte-Anne et obtient le diplôme d’art-thérapie de l’université Paris Descartes. Musicienne, pédagogue et musicothérapeute, le parcours professionnel de Fanny est tourné vers la relation à l’autre, avec la conviction que la pratique artistique – et musicale en particulier – peut présenter un fort potentiel thérapeutique.

Informations pratiques

Tarifs

Le Fonds de Dotation “Les Petits Lutins de l’Art” finance l’intégralité des frais de fonctionnement du centre. La participation des familles représente une partie de la rémunération des art-thérapeutes.

Une cotisation au Fonds de dotation, entre 50 et 90 euros en fonction du quotient familial, est demandée au début de la prise en charge. Elle concrétise l’engagement des familles qui est essentiel au processus de soin de l’enfant.

Chaque séance est  indexée selon le quotient familial : de 25 à 45 euros pour chaque atelier d’art-thérapie selon les revenus.

Adresse

30 rue de la Tombe Issoire
75014 Paris

Tél : 01 84 19 22 44

du lundi au jeudi de 14h à 19h
samedi de 14h à 18h